Baromètre de l’économie alsacienne


  • Décembre 2013

    Méthodologie

    370 entreprises ont participé à cette vague d’enquête par questionnaire en ligne sur la période du 15 novembre au 15 décembre 2013.

    La méthode des quotas a été utilisée pour la construction de l’échantillon (critères de taille et de secteur d’activité).

    Attention : cette vague d’enquête marque un changement méthodologique important. En effet, les questionnaires sont désormais administrés en ligne et non plus par téléphone. Aussi, l’exercice de la comparaison des résultats obtenus ce trimestre avec ceux des vagues précédentes est rendu plus délicat en raison de ce changement.

  • Télécharger les rapports

    Rapport décembre 2013

    Rapport mars 2013

    Rapport septembre 2012

    Rapport décembre 2012

    Rapport juin 2012

    Rapport mars 2012

Les chiffres clés de l’enquête

Soldes entre hausses et baisses
attendues pour les 3 prochains mois
Évolution attendue du chiffre d’affaires - 1 point
Évolution attendue des effectifs - 6 points
Évolution attendue de la rentabilité - 18 points
Levier(s) de performance sur les marchés en croissance pour les entreprises alsaciennes 71% des décideurs alsaciens estiment qu’une offre plus compétitive en termes de prix et de qualité des produits est le meilleur levier pour améliorer la performance sur les marchés en croissance

 

Evolution du chiffre d’affaires

« Par rapport au trimestre précédent, pensez-vous que dans les 3 mois à venir votre activité va … ?

evolution-ca1

Les anticipations des entrepreneurs alsaciens pour le trimestre prochain sont mitigées : 22% des entreprises envisagent une hausse de leur activité au cours des 3 prochains mois contre 23% d’entre elles qui en redoutent la baisse ; pour un solde qui repasse dans le rouge à -1 point (+11 points au trimestre précédent).

Activité Augmenter Se maintenir Diminuer Ne sait pas Solde des opinions
(+ et -)
Tous secteurs 22% (30%) 55% (50%) 23% (19%) 0 (1%) -1
Industries agro-alimentaires 30% (28%) 52% (56%) 18% (16%) 0% (0%) +12
Autres industries 21% (28%) 55% (50%) 24% (21%) 0% (1%) -3
Constructions et BTP 18% (26%) 47% (47%) 35% (26%) 0% (1%) -17
Commerce de gros 25% (33%) 60% (49%) 15% (18%) 0% (0%) +10
Commerce de détail 12% (33%) 63% (46%) 25% (21%) 0% (0%) -13
Services 24% (31%) 54% (54%) 22% (14%) 1% (1%) +2

L’examen des résultats selon les secteurs d’activité révèle des situations très contrastées. Ainsi, l’optimisme est de rigueur dans les secteurs des industries agro-alimentaires et du commerce de gros qui présentent des soldes entre hausses et baisses attendues de l’activité respectivement égaux à +12 points et +10 points (respectivement +12 et +15 points il y a 3 mois). Les anticipations restent également dans le vert dans le secteur des services (solde de +2 points). A l’inverse, le secteur des autres industries bascule dans le rouge à -3 points (contre +7 points il y a 3 mois). Mais le retournement est encore beaucoup plus marqué dans les secteurs du commerce de détail et de la construction/BTP qui présentent des soldes respectivement égaux à -13 points et -17 points (respectivement +12 points et 0 point il y a 3 mois).

3

L’examen des résultats selon les secteurs d’activité révèle des situations très contrastées. Ainsi, l’optimisme est de rigueur dans les secteurs des industries agro-alimentaires et du commerce de gros qui présentent des soldes entre hausses et baisses attendues de l’activité respectivement égaux à +12 points et +10 points (respectivement +12 et +15 points il y a 3 mois). Les anticipations restent également dans le vert dans le secteur des services (solde de +2 points). A l’inverse, le secteur des autres industries bascule dans le rouge à -3 points (contre +7 points il y a 3 mois). Mais le retournement est encore beaucoup plus marqué dans les secteurs du commerce de détail et de la construction/BTP qui présentent des soldes respectivement égaux à -13 points et -17 points (respectivement +12 points et 0 point il y a 3 mois).

Activité Augmenter Se maintenir Diminuer Ne sait pas Soldes des opinions
(+ et -)
Tous secteurs 22% (30%) 55% (50%) 23% (19%) 0% (1%) -1
10 à 19 sal. 22% (30%) 53% (52%) 25% (18%) 0% (0%) -3
20 à 49 sal. 15% (30%) 60% (47%) 25% (21%) 1% (2%) -10
50 à 99 sal. 31% (29%) 51% (51%) 18% (20%) 0% (0%) +13
100 sal. et plus 25% (30%) 54% (50%) 21% (19%) 0% (1%) +4

Évolution de la rentabilité

« Par rapport au trimestre précédent, pensez-vous que dans les 3 mois à venir la rentabilité de votre entreprise va … ? »

4

5

La question de la rentabilité de leur activité au cours du prochain trimestre demeure toujours au cœur des préoccupations des entrepreneurs alsaciens: le solde entre hausses et baisses attendues de la rentabilité se révèle à nouveau lourdement déficitaire (-18 points contre « seulement » -5 points au trimestre précédent)

Ce pessimisme profond touche l’ensemble des secteurs d’activités. Ainsi, la dégradation est particulièrement marquée dans les secteurs de la construction/BTP et du commerce de détail avec des soldes de -27 et -23 points (contre -16 et -4 points il y a 3 mois). La situation n’est guère plus favorable dans les secteurs du  commerce de gros et des industries agro-alimentaires qui affichent des soldes de -19 et -18 points (contre -14 et -8 points au trimestre précédent). Les secteurs des services et des autres industries, pourtant épargnés au trimestre précédent, plongent également dans le rouge (soldes respectifs de -14 et -13 points).

Rentabilité Augmenter Se maintenir Diminuer Ne sait pas Solde des opinions
(+ et -)
Tous secteurs 11% (20%) 58% (54%) 29% (25%) 2% (1%) -18
Industries agro-alimentaires 10% (16%) 62% (58%) 28% (24%) 0% (2%) -18
Autres industries 13% (28%) 59% (53%) 26% (22%) 2% (1%) -13
Constructions et BTP 8% (13%) 57% (56%) 35% (29%) 0% (2%) -27
Commerce de gros 8% (11%) 65% (64%) 27% (25%) 0% (0%) -19
Commerce de détail 8% (21%) 57% (54%) 31% (25%) 4% (0%) -23
Services 13% (26%) 55% (46%) 27% (26%) 5% (2%) -14

6

L’examen des résultats selon la taille des entreprises révèle une opposition très nette entre grandes et petites entreprises. En effet, pour les entreprises de 10 à 19 sal., le solde entre hausses et baisses attendues de la rentabilité de l’activité s’établit à -19 points (déjà -12 points il y a 3 mois). De même, pour les entreprises de 20 à 49 sal., les baisses attendues de la rentabilité explosent ce trimestre (solde de 29 points contre -4 points au trimestre précédent). A l’inverse,  les entreprises plus importantes semblent mieux résister en présentant des soldes de -3 points pour les entreprises de 50 à 99 sal. et – 6 points pour les entreprises de 100 sal. et plus.

Rentabilité Augmenter Se maintenir Diminuer Ne sait pas Soldes des opinions
(+ et -)
Toutes tailles 11% (20%) 58% (54%) 29% (25%) 2% (1%) -18
10 à 19 sal. 7% (19%) 65% (49%) 26% (31%) 2% (1%) -19
20 à 49 sal. 8% (18%) 54% (59%) 37% (22%) 1% (1%) -29
50 à 99 sal. 18% (23%) 54% (53%) 21% (21%) 7% (3%) -3
100 sal. et plus 17% (26%) 58% (54%) 23% (20%) 2% (0%) -6

Question d’actualité

Dans cette nouvelle vague d’enquête, les décideurs interrogés sont invités à réfléchir aux leviers permettant d’améliorer la compétitivité à l’export des entreprises alsaciennes :

« Selon vous, quel est le levier le plus déterminant pour que l’économie alsacienne puisse mieux tirer profit des économies en croissance ? » 


Près des ¾ des décideurs alsaciens estiment qu’une offre plus compétitive en termes de prix et de qualité des produits est le meilleur levier pour améliorer la performance des entreprises alsaciennes sur les marchés en croissance. Seulement 11% d’entre eux privilégient une rationalisation des dispositifs d’aide et d’accompagnement à l’exportation. Ils ne sont que 18% à penser qu’une organisation mieux structurée des entreprises serait préférable.