Le DCG

Le diplôme de comptabilité et de gestion

Le Diplôme de comptabilité et de gestion, couramment appelé DCG, est souvent la première porte d’entrée vers l’expertise-comptable, mais il peut également mener directement vers un premier emploi. Ce diplôme d’État est reconnu comme Licence, et il est choisi par de nombreux jeunes à la recherche d’une formation de qualité qui ouvre plusieurs voies professionnelles, ce qui leur permet d’accéder à des métiers reconnus et surtout de s’inscrire au DSCG.

Le DCG, oui mais pour qui ?

Le DCG est accessible à toute personne disposant du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent. Les lycéens ayant réussi leur bac peuvent donc entrer en première année de licence DCG.

L’autre possibilité est de rentrer directement en 3ème année de licence après avoir obtenu un diplôme sanctionnant 2 années d’études, tel un BTS ou un DUT. Cette option permet d’être en possession d’un diplôme, même en cas d’échec aux examens ! De plus, en fonction du diplôme obtenu (filières comptables par exemple), il est possible d’être dispensé de passer certaines unités d’enseignement.

Le DCG, oui mais où ça ?

En Alsace, vous avez la possibilité de vous porter candidat pour les classes préparatoires au DCG dans deux lycées publics : le lycée Cassin-Frey de Strasbourg ou le lycée Camille Sée de Colmar. D’autres établissements privés peuvent aussi vous proposer cette formation.

Autrement, vous pouvez opter pour la formule de l’apprentissage. En partie théorique, en partie pratique, cette formule très professionalisante vous permet de découvrir concrètement les métiers de la comptabilité et vous octroie une rémunération ! L’Institut de Formation par Alternance du Pôle Formation CCI de Strasbourg et le Centre de Formation d’Apprentis Universitaires de Mulhouse offrent cette formation en alternance. Pensez-y !

Le DCG, oui mais c’est quoi ?

Le DCG se décompose en 4 grandes catégories d’enseignement : l’économie, le droit, la gestion et le management, avec au total 13 matières, et l’étude de langues étrangères. Un stage obligatoire de 8 semaines est également au programme.

Les études demandent une quantité de travail non négligeable, nécessaire à la compréhension du fonctionnement global d’une entreprise. Les examens ont lieu en juin, et une moyenne de 10/20 valide le DCG. Attention, une note inférieure à 6/20 dans l’une des matières est éliminatoire !

Le DCG, oui mais pourquoi ?

Dans le vaste choix proposé aux bacheliers et titulaires d’un Bac+2, l’intérêt du DCG est double. Ce diplôme vous permet d’obtenir une licence qui vous ouvre de nombreuses portes sur le marché de l’emploi. En effet, les études de comptabilité n’attirent pas un nombre suffisant d’étudiants au regard des besoins des entreprises et des cabinets. Les postes à pourvoir chaque année sont nombreux. Par exemple, 59% des experts-comptables ont recruté un salarié en 2010. De plus, les profils dits « pénuriques » sont avantagés en termes de rémunération. Simple mécanisme d’offre et de demande… Ainsi, selon des chiffres communiqués par Hays, un assistant comptable ayant au plus 2 ans d’expérience gagne en moyenne entre 21000€ et 24000€ annuels (bruts, hors primes et avantages) dans la région Nord-Est. Pas mal pour un junior !

La deuxième option qui s’offre aux titulaires du DCG est bien entendu de poursuivre leurs études en préparant le DSCG, diplôme de grade Master, voie vers l’expertise-comptable mais également vers le marché de l’emploi, dans les secteurs de l’audit par exemple. Cela peut s’effectuer en master spécialisé, en école de commerce, en alternance…

Entrer en DCG, c’est se donner toutes les chances de réussir sa vie professionnelle. Les étudiants ne voulant pas effectuer des études trop longues trouveront rapidement et facilement un emploi intéressant, bien rémunéré, avec de belles perspectives d’évolution. Les étudiants désirant entrer dans l’expertise-comptable y trouveront un socle solide de connaissances qui les propulsera vers ces métiers. La demande est forte : les profils d’experts-comptables sont très recherchés, particulièrement en province, et notamment en Alsace. Selon des chiffres de Hays, les salaires d’auditeurs junior sont plus élevés dans le Nord-Est que dans les autres régions de France, et similaires à ceux proposés en région parisienne.

A l’heure où la crise frappe beaucoup d’entreprises, et où les jeunes diplômés peinent souvent à trouver un premier emploi, les profils de jeunes diplômés du DCG intéressent toujours les employeurs. Ce diplôme vous offre de très nombreuses opportunités, à vous de les saisir !

Composition de l'épreuve

Le DSCG (décret n° 2006-1706 du 22 décembre 2006 relatif au DCG et au DSCG ) se compose de :

- 4 épreuves écrites : Gestion juridique, fiscale et sociale ; Finance ; Management et contrôle de gestion ; Comptabilité et audit ; management des systèmes d’information,
- 2 épreuves orales : Economie partiellement en anglais ; Relations professionnelles ;
- 1 épreuve facultative en langue étrangère autre que l’anglais intégré dans les épreuves obligatoires.

L’accès aux épreuves du DSCG est ouvert aux titulaires du DCG ou de diplômes admis en dispense ou du DECF (ancien régime), ainsi qu’à tout titulaire d’un master ou d’un diplôme gradué master.

Une seule session d’examen a lieu chaque année en octobre. Les inscriptions se font en ligne en avril-mai (www.siec.education.fr), et les résultats sont publiés en décembre.

Pour s’y préparer :

- Lycées publics ou privés en lien avec un CFA, GRETA, IUT…
- Écoles privées ;
- Universités par le biais des masters « Comptabilité Contrôle Audit » (CCA) ;
- CNAM/INTEC ( www.intec.cnam.fr) ;
- Écoles supérieures de commerce, certaines options procurant des dispenses intéressantes du DSCG ;
- Autres diplômes procurant des dispenses.

Textes, avis d’examen annuel, calendrier, dispenses : www.siec.education.fr ; « Vos diplômes » ; «DCG/DSCG»).

La voie de la validation des acquis (VAE) est entrée en vigueur à compter de la session 2011, (procédure et calendrier :www.siec.education.fr ; « Vos diplômes » ; « DCG/DSCG » ; « VAE »).