Le métier d’expert-comptable

De l’établissement des comptes annuels au conseil en matière de gestion, de droit des affaires, de droit fiscal, de droit social ou encore de conseil à l’export, l’expert-comptable est le conseil permanent du chef d’entreprise.

Au cœur de toutes les décisions, l’expert-comptable apporte également des réponses ponctuelles adaptées aux différents évènements de la vie de l’entreprise.

Ses domaines d’intervention :

  • Comptabilité de l’entreprise,
  • Gestion de l’entreprise,
  • Obligations légales de l’entreprise en matière comptable, fiscale, sociale et de droit des sociétés,
  • Informatisation de l’entreprise,
  • Audit de l’entreprise.

A l’écoute de ses clients, il est à la fois conseil et moteur. Grâce à sa vision globale du monde de l’entreprise, il appréhende, comprend et analyse les forces et les faiblesses de celle-ci. En tant que spécialiste, il conduit ses missions avec rigueur et précision et veille aux intérêts spécifiques de l’entreprise ainsi qu’à son développement.

Sur le plan réglementaire, il prépare et établit les comptes annuels de l’entreprise : bilan, compte de résultat, documents annexes, les comptes consolidés, les situations comptables périodiques et les comptes prévisionnels. Il produit également des documents comptables (journaux, grands livres, balances, etc.), fait des audits contractuels* et participe au processus d’élaboration de l’information comptable et financière.

* L’audit légal relève de la compétence du commissaire aux comptes

Les missions comptables

Participation à l’établissement des comptes :

  • Mise en place du plan comptable adapté à l’entreprise,
  • Surveillance et tenue de comptabilité,
  • Contrôle des services comptables,
  • Mise en place et suivi de la comptabilité analytique d’exploitation,
  • Assistance comptable de toute nature,
  • Établissement des situations périodiques, des bilans et des comptes de résultat,
  • Délivrance du visa aux adhérents des centres de gestion agréés,
  • Établissement de situations prévisionnelles,
  • Établissement des comptes de groupes, de consolidation des bilans et des comptes,
  • Établissement du tableau de financement,
  • Assistance du comité d’entreprise.

Révision - Certification :

  • Révision contractuelle des comptes,
  • Révision des procédures de contrôle interne,
  • Révision légale des comptes (commissariat aux comptes),
  • Révision avant prise de participation,
  • Révision préalable à l’introduction en bourse des titres d’une société,
  • Commissariat aux apports.

Expertise :

  • Expertise amiable,
  • Expertise judiciaire,
  • Arbitrage,
  • Évaluation d’entreprises et de titres de sociétés (notamment en vue des ventes, cessions, apports, successions, partages, donations ou à la demande d’organismes divers),
  • Expertise de gestion.
Les mission sociales

Droit du travail :

  • Application de la législation et de la réglementation du travail,
  • Consultations sur les problèmes spécifiques au droit du travail,
  • Étude et rédaction de contrats de travail,
  • Problèmes de licenciement,
  • Problèmes relatifs à la représentation dans l’entreprise (délégués du personnel, comité d’entreprise, droit syndical, etc.),
  • Étude et application des textes relatifs à la participation des travailleurs aux fruits de l’expansion,
  • Système d’intéressement (mise en œuvre, contrôle, etc.),
  • Formation professionnelle continue.

Prévoyance sociale :

  • Consultation sur les problèmes spécifiques à la sécurité sociale et à la prévoyance sociale (notamment les régimes retraites),
  • Établissement des bulletins de paie et de la comptabilité des salaires,
  • Établissement des déclarations de cotisations sociales,
  • Assistance à l’occasion de réclamation et de vérification des administrations sociales.

Bilan social :

  • Étude et mise en place,
  • Contrôle.
Les missions de conseils

Conseil en gestion générale :

  • Gestion prévisionnelle,
  • Analyse des coûts (marges et rentabilité),
  • Projets d’investissement (coût et rentabilité),
  • Tableaux de bord et contrôle budgétaire,
  • Contribution à la protection du patrimoine de l’entreprise,
  • Ratios de gestion,
  • Assistance dans la prévention et le traitement des difficultés de l’entreprise.

Conseil en gestion financière :

  • Analyse de gestion financière et rentabilité des capitaux investis,
  • Ratios financiers,
  • Techniques d’analyse et de gestion des fonds de roulement,
  • Système de crédit, crédit-bail et affacturage,
  • Prises de participation (étude, assistance, réalisation pratique, …)
  • Constitution de dossiers de subventions, de réduction de droits de mutation et d’exonération de Contribution Économique Territoriale.

Relations avec les organismes bancaires et financiers :

  • Constitution de dossiers dans le cadre de créations et d’implantations d’entreprise,
  • Analyse de structure financière,
  • Établissement de plans de trésorerie,
  • Construction de plans de financement à moyen et long terme,
  • Choix des modes de financement et établissement de dossiers de crédit,
  • Tableau d’emplois et de ressources (historique et prévisionnel),
  • Centrale des bilans.
Les mission informatiques

Organisation d’un système comptable classique :

  • Mode de saisie des informations,
  • Choix du support de saisie.
Mise en place d’un système informatique réparti ou autonome destiné à offrir à l’entreprise des prestations très élaborées en matière de gestion comptable, de gestion commerciale et de production :
  • Étude d’opportunité,
  • Rédaction d’un plan-type de cahier des charges de consultation,
  • Dépouillement des offres,
  • Participation à l’équipe informatique.
Les mission spécifiques

L’expert-comptable peut être amené, à la demande de son client, à effectuer des missions spécifiques de conseil et d’accompagnement.

Sur le marché de l’entreprise :

  • Conseil en gestion,
  • Conseil en système d’information,
  • Conseil en télétransmission,
  • Conseil en organisation,
  • Conseil fiscal,
  • Conseil social,
  • Paie,
  • Conseil juridique,
  • Diagnostic export,
  • Missions d’externalisation comptables et non comptables,
  • Etc.

Sur les nouveaux marchés

Secteur public, associations, collectivités territoriales, secteur agricole, net économie, etc.

Sur les nouvelles dimensions de l’économie :

  • Sécurité environnementale,
  • Développement durable,
  • Développement de la qualité,
  • Certification,
  • Etc.

Dans les domaines de l’enseignement, de la formation et de la recherche.