PRESENTATION   page 1-2-3-4-5-6-7-8


L'expert-comptable est également l'interlocuteur privilégié de l'agriculteur et du viticulteur.

L'expert-comptable est également l'interlocuteur privilégié de l'agriculteur.

Il intervient notamment :

dans le domaine comptable par :
l'organisation des procédures comptables (assistance pour la mise en place de procédures comptables, de systèmes informatiques,…),
la tenue, la surveillance et la révision de la comptabilité générale,
l'établissement des situations périodiques et des comptes annuels.

dans le domaine de l'économie et de la gestion, par :
une aide à la détermination des prix de revient par secteur ou par production,
l'optimisation du choix et de l'utilisation des investissements, la préparation des documents prévisionnels et budgétaires indispensables en terme de gestion de l'exploitation à moyen terme,
la recherche de financements et le soutien des exploitants agricoles et viticoles dans leurs relations avec les organismes bancaires (établissement des dossiers de prêts) et les organismes publics (demandes de subventions…),
la réalisation d'analyses financières (tableaux de financement, ratios,…).

en matière de fiscalité par ses conseils sur :
le choix des meilleures options fiscales (terres et maison de l'exploitant au bilan, écrêtement de la valeur des stocks…),
l'établissement des déclarations fiscales (bénéfices agricoles, TVA, taxes parafiscales,…).

en matière de droit social par ses interventions sur :
le choix du statut social de l'exploitant, de son conjoint et de ses enfants, l'établissement des déclarations sociales, des bulletins de salaire,
l'assistance pour la rédaction des contrats de travail (saisonniers, à durée déterminée,…) et les procédures liées à la vie et à la rupture de ces contrats.

Parallèlement, l'expert-comptable peut également apporter des réponses précises et adaptées aux besoins du monde rural et ce, dans de multiples domaines tels que :
l'installation des jeunes agriculteurs,
la transmission d'exploitations (évaluations économiques, financières, fiscales),
les regroupements d'exploitations, les diversifications (transformation de la production agricole, gîtes ruraux, tourisme vert, CTE,…),
l'étude des différentes structures juridiques d'exploitation (individuelle, sociétaire, GFA, SCI pour le foncier, GAEC, EARL, SCEA, SARL de famille),
la recherche de labels ou d'appellations, l'étude des droits à produire,
la réalisation d'études technico-économiques et d'analyses de groupe.

Enfin, l'expert-comptable peut aussi intervenir dans le choix :
des structures de collecte, de stockage, de transformation, de commercialisation de la production agricole,
des structures de service ou d'approvisionnement (sous la forme de société ou d'union de coopératives, de CUMA ou de SICA, de groupement d'employeurs).

 
page 1-2-3-4-5-6-7-8