PRESENTATION   page 1-2-3-4-5-6-7-8

Qui sont les experts-comptables ?
Les experts-comptables sont des professionnels libéraux indépendants effectuant des travaux de comptabilité et de conseil pour leurs clients. Ils interviennent dans tous les secteurs de la vie collective : commerce et artisanat, services, industrie, agriculture, professions libérales, associations, secteurs public et parapublic.
Présents tout au long de la vie de l'entreprise, de sa création à sa transmission, les experts-comptables sont les conseillers privilégiés de plus de 1,5 million d'entreprises en France.

En France :
17 671
 experts-comptables En Alsace :
510
 experts-comptables
 
13 546
 sociétés d'expertise comptable  
376
 sociétés d'expertise comptable
 
4 706
 experts-comptables stagiaires  
226
 experts-comptables stagiaires
 
120 000
 salariés  
2 625
 salariés

Historique de la profession

Le métier de comptable, privé ou public, a préexisté à l'organisation de la profession en ordre professionnel. L'origine remonterait en Mésopotamie, plus de 2000 ans avant Jésus-Christ, et en Egypte.
C'est dans l'Italie de la Renaissance que les premières techniques comptables modernes s'affirment. En 1494, Luca PACIOLI publie son célèbre traité de comptabilité à partie double.
En France, la première organisation importante de comptables fut créée en 1881 sous le nom de la Société de Comptabilité de France.

En 1912, est créée la Compagnie des Experts-Comptables de Paris.

Deux diplômes sont créés ; en 1927 le brevet d'expert-comptable et en 1931 le brevet professionnel comptable.

L'Ordre des experts-comptables et des comptables agréés, placé sous la tutelle du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, est institué par la loi du 3 avril 1942. Après la libération, l'Ordre est démocratisé et inscrit dans le code républicain par l'Ordonnance n°45-2138 du 19 septembre 1945 qui demeure le texte de base de l'organisation actuelle en France.

L'Ordonnance a été modifiée par les lois des 31 octobre 1968 et 8 août 1994 qui ont élargi le champ d'intervention des experts-comptables.

L'Ordre des experts-comptables

Les professionnels habilités à exercer la profession d'expert-comptable sont regroupés au sein de l'Ordre des experts-comptables.

Les missions confiées à l'Ordre, dans l'intérêt général du public, sont alors :
d'assurer la promotion de la profession,
de protéger les intérêts de ses membres,
d'affirmer sa contribution à l'évolution et au redressement de l'économie du pays et de préconiser toutes les mesures susceptibles d'atteindre ces objectifs.

Après une solide formation théorique et pratique (8 années après le baccalauréat), les experts-comptables doivent obligatoirement, pour exercer la profession, être inscrits à l'Ordre des experts-comptables.

Au plan national, l'Ordre est représenté par le Conseil supérieur.

Il est composé de 66 membres, les présidents des 22 Conseils régionaux et 44 membres élus au second degré.

Le Conseil supérieur élit parmi ses membres un bureau.

Au plan régional, l'Ordre est représenté par des Conseils régionaux.

En Alsace, le Conseil régional d'Alsace assurent les missions de contrôle et de représentation de la profession.

La déontologie de l'expert-comptable

Ayant prêté serment, l'expert-comptable est soumis à une déontologie rigoureuse dans l'intérêt du public.

Membre d'une profession libérale, l'expert-comptable a l'obligation de respecter une déontologie rigoureuse définie par des textes législatifs et réglementaires et par la profession. Son indépendance lui permet de mener sa mission avec intégrité et objectivité.

Il agit dans le respect des lois et dans le cadre d'une éthique professionnelle. Il est soumis à l'obligation du secret professionnel.

L'assurance responsabilité civile professionnelle

Tout expert-comptable, qu'il exerce à titre indépendant ou comme salarié d'un confrère ou d'une société d'expertise comptable, doit justifier d'une couverture d'assurance responsabilité civile professionnelle à raison de toutes ses missions et activités.

Celle-ci constitue une garantie pour le public.

Le chef d'entreprise, quant il désire faire appel aux services d'un expert-comptable, doit s'assurer que celui-ci est effectivement membre de l'Ordre pour bénéficier de cette sécurité.

Les missions de l'expert-comptable

De l'établissement des comptes annuels au conseil en matière de gestion, de droit des affaires, de droit fiscal, de droit social, ou encore de conseil à l'export, l'expert-comptable est le conseil permanent du chef d'entreprise.

Il apporte également une réponse ponctuelle et adaptée aux différents évènements de la vie de l'entreprise.

A la demande du chef d'entreprise, l'expert-comptable intervient notamment dans les domaines suivants :
comptabilité de l'entreprise,
gestion de l'entreprise,
obligations légales de l'entreprise en matière comptable, fiscale, sociale, de droit des sociétés,
informatisation de l'entreprise,
audit de l'entreprise.

L'expert-comptable au cœur de toutes les décisions

A l'écoute de ses clients, l'expert-comptable est à la fois conseil et moteur :
en vision large : pour appréhender, comprendre et analyser les forces et les faiblesses de l'entreprise,
en spécialiste : pour conduire les missions avec précision et rigueur, veiller aux intérêts spécifiques de l'entreprise et à son développement.

Des missions dans un cadre réglementé :
préparation et établissement des comptes annuels (bilan, compte de résultat et documents annexes), comptes consolidés, situations comptables périodiques et comptes prévisionnels,
production des documents comptables (journaux, grand livre, balance,…),
audit contractuel (l'audit légal relève de la compétence du commissaire aux comptes),
participation au processus d'élaboration de l'information comptable et financière.

Des missions spécifiques de conseil et d'accompagnement :
sur le marché des entreprises : conseil en gestion, en systèmes d'information,en télétransmission, en organisation, conseil fiscal, conseil social et paie, conseil juridique, diagnostic export, missions d'externalisation comptables et non comptables,…
sur les nouveaux marchés tels que le secteur public, les associations, les collectivités territoriales, le secteur agricole, la net économie,…
sur les nouvelles dimensions de l'économie : sécurité environnementale,développement durable, développement de la qualité, certification,…
dans les domaines de l'enseignement, de la formation, de la recherche,…

Les métiers : la passion du résultat

Les métiers liés à l'expertise comptable, à l'audit et au conseil sont multiples et s'exercent aussi bien en cabinet qu'en entreprise.

En cabinet, l'expert-comptable, professionnel diplômé d'expertise comptable, intervient en appui à toutes les étapes de la vie des entreprises. Il assiste le chef d'entreprise dans ses choix stratégiques et dans leur mise en œuvre opérationnelle.

L'auditeur intervient sur des missions d'audit contractuel dans des domaines aussi divers que la fonction personnel ou les systèmes d'information. Il intervient également sur des missions d'audit légal en tant que commissaire aux comptes, pour certifier les comptes des entreprises et garantir la fiabilité de l'information financière.

L'un et l'autre exercent dans un cadre libéral et répondent à des exigences éthiques en tant que membres de professions réglementées. Quels que soient l'activité choisie et son mode d'exercice, ces professionnels ont un métier passionnant, valorisant et gratifiant.

Au sein de l'entreprise, appelé à des postes à hautes responsabilités, le professionnel, diplômé d'expertise comptable, participe à la définition et à la mise en œuvre de la stratégie de l'entreprise. Il est un acteur de premier plan au sein des départements suivants :
direction générale, administrative, financière,
direction comptable, de l'audit, de la consolidation et de la fiscalité,
direction des systèmes d'information et de l'organisation,
contrôle de gestion,
secrétariat général.

Il peut être lui-même chef d'entreprise et décideur.

Le secteur associatif lui offre également des opportunités de carrières.

Une proportion importante de diplômés d'expertise comptable occupe aujourd'hui un poste de cadre de haut niveau, après une formation et une première expérience pratique en cabinet. Du cabinet à l'entreprise, et inversement, les passerelles sont courantes et facilitées par un cursus commun.

La comptabilité, langue internationale des affaires, permet aux acteurs économiques de dialoguer et d'échanger biens et informations dans des conditions optimales de sécurité et de visibilité.

Les missions de l'expert-comptable ont des applications pratiques :
à l'entreprise,
aux associations,
aux collectivités locales,
aux professions libérales,
au secteur agricole et viticole,
au comité d'entreprise,
aux particuliers.

Cliquez sur l'application pratique qui vous intéresse pour avoir de plus amples renseignements.

La qualité des prestations

La signature de l'expert-comptable garantit la sécurité.

Il établit des comptes annuels, selon des normes précises garantissant la qualité de ses travaux.

Les normes professionnelles
Les experts-comptables se sont dotés de règles professionnelles obligatoires à respecter. Depuis 1993, elles répondent à une double vocation :
garantir les clients de la qualité des prestations fournies par les experts-comptables,
assurer la reconnaissance publique de la compétence professionnelle des experts-comptables.

L'Ordre veille au respect des normes par ses membres notamment au travers d'un contrôle qualité interne.

Le droit comptable

Les sources du droit comptable
Le droit comptable s'est vu renouvelé en France avec la 4ème directive européenne du 25 juillet 1978. Ce texte est entré en application en France par la loi comptable du 30 avril 1983 et son décret du 29 novembre 1983. Cette loi a été codifiée aux articles 8 à 17-4 du code de commerce

Par ailleurs, des dispositions d'ordre comptable figurent également dans la loi du 24 juillet 1966 et son décret d'application du 23 mars 1967 relatives notamment aux comptes consolidés.

Un arrêté ministériel du 27 avril 1982 a rendu obligatoire la conformité de la comptabilité des entreprises au Plan Comptable Général.

La normalisation comptable
La normalisation comptable en France est assurée par le Comité de Réglementation Comptable chargé de :
contribuer à la transparence de l'information financière,
rendre plus cohérent le processus d'élaboration des normes comptables,
accompagner et encadrer l'utilisation des règles comptables internationales dans les comptes consolidés.

Pour de plus amples informations, vous pouvez également consulter les avis du Comité de Réglementation Comptable sur le site Internet du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie.

Par ailleurs, l'Autorité des Marchés Financiers est chargée de veiller à la protection de l'épargne, à l'information des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés d'instrument financier. Elle contrôle les notes d'information qui lui sont soumises avant toutes opérations faisant appel public à l'épargne et vérifie les informations que les sociétés concernées fournissent à leurs actionnaires et publient.

   page 1-2-3-4-5-6-7-8